Le blog de othmane

Ce blog se veut un espace de tolérance,de discussion et de réflexion autour de ce qui préoccupe l'humanité.

01 septembre 2006

Médiocratie Strip-teaseuse

parlement
L'actualité de la semaine nous vient de Jiangsu, une province chinoise, où une vive polémique a été déclenchée suite à l'émérgence d'un phénomène des plus bizarres.
Dans cette région, les us et les coutumes veulent que plus l'assemblée funéraire est massive, plus le défunt est honoré.
Animation, musique..tout était bon pour attirer les foules.
A la limite du tolérable, le phénomène allait se passer calmement si certaines familles n'ont pas commencé à se payer le luxe de proposer des strip-teaseuses professionnelles comme appât pour les foules.
Un spéctacle funéraire plus sexy que jamais.Avis aux amateurs.
Ce spectacle nous rappelle à la lettre, un autre spectacle qui se passe un peu plus loin de la Chine, ici sur terre chérifienne.
Avec pratiquement les mêmes personnages, des députés au rang de strip-teaseuses, des mouvances politiques au rôle de famille, et le défunt n'est autre que la présumée démocratie marocaine.
Un spectacle moins sexy mais, surtout,pathétique.
Rappelons les faits, 9 députés appartenant à la première chambre ont démissionné, pour briguer un mandat au sein de la chambre des conseillers.
Dans des démocraties qui se respectent, le rang de la première chambre est plus élevé du fait qu'elle émane directement des urnes.Mais ce n'est pas, du tout, le cas dans la démocratie de la nouvelle ère (version new wave de la démocratie hassanienne).
Loin de tout discours moralisateur, ils avaient parfaitement raison.
Dans le jeu inodore incolore mené actuellement sur l'échiquier politique national, mieux vaut immuniser ses intérêts perso.
Un simple calcul, que grand-mère maîtrise bien,démontre que non seulement ils sont de fins politiciens mais aussi de grands stratèges.
Si tout se passe bien, entendez le plus « médiocratiquement » possible, leur petite roulade en arrière leur garantira 9 ans de plus au sein de l'hémicycle, soit au total 14 ans d'hibernation au sein du motel sis boulevard Mohammed V.
Autrement dit, 14000 dh de revenus mensuels en cas de retraite, abstraction faite de toute autre source de revenu.
La belle vie, Non??!!
Ce qui se passe actuellement a réellement fait tombé des masques.
Des masques de partis politiques revendiquant historiquement le réfrentiel démocratique.
Et les masques d'un état qui semble confortablement installé dans sa position de « neutralité passive ».
Si l'attitude des mouvances politiques pourra être comprise dans une logique « Real politik» made in morocco.
L'état, quant à lui, n'a plus d'excuse, le bicaméralisme a prouvé ses tares et l'ancien régime a réussi, bel et bien, à nous faire hériter d'une véritable bombe à retardement à désactiver absolument si nous espérons nous engager dans un processus réformateur au vrai sens du terme.
Autrement, le strip-tease continuera et nul ne freinera la médiocratie marocaine.
NB: Texte de ma chronique hebdomadaire sur le  "Courrier du Nord" .

Posté par boumaalif à 06:08 - Opinions - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Le problème est structurel

    Ces élections de renouvellement du tiers de la chambre des conseillers sont un scandale - j'ai écrit deux billets à ce sujet - mais c'est surtout l'existence de cette chambre qui est scandaleuse, car donnant à certains citoyens - les grands électeurs - deux voix, une pour les élections législatives au suffrage universel (la chambre des représentants) et une pour la chambre des conseillers. Et le but de la chambre des conseillers fut par ailleurs de contrecarrer l'influence du suffrage universel...

    Posté par Ibn Kafka, 05 septembre 2006 à 17:15

Poster un commentaire