Le blog de othmane

Ce blog se veut un espace de tolérance,de discussion et de réflexion autour de ce qui préoccupe l'humanité.

08 mai 2006

Musique Bâtarde

musique1

Aprés 43 ans de cavale, la police italienne a pu enfin intercepter Bernadro Provenzano, chef suprême de la mafia sicilienne.
Si l'événement est interessant en soi, le capturé étant l'un des chefs mythiques de l'histoire du crime organisé, ce qui est beaucoup plus interessant c'est que le « boss mafieux » avait aussi ses préférences musicales.
En effet, parmi les objets découverts dans sa cache ultime, une collection de cassettes parmi lesquelles figurent, entre autre, l'espagnol Julio Iglesias mais surtout la bande originale du « Parrain ».
A titre de rappel, le chef d'oeuvre de Frederic Copola, relatait l'histoire glorieuse de la famille Corleone, qui d'un petit village en Sicile a pu atteindre le sommet de la pyramide hiérarchique mafieuse américaine.
Un goût très raffiné, pour ce vieux routier du crime international.
Moralité de la chose, en crime comme en politique, les ténors ont leurs petites caprices musicaux.
Sous nos cieux, le légendaire Hassan 2, entretenait des relations quasi-anecdotiques avec le « Star System » marocain des années soixante.
Même son fils, Mohammed 6 n'a pas hésité un jour lors de l'un de ses entretiens à afficher ses préférences musicales « new wave ».
Si c'est le cas pour le chef d'état, certains de nos politiciens déchantent par leur quasi-analphabétisme musical.
L'analphabétisme est là au sens propre et figuré du terme.
La musique des mafieux politico-syndicalistes marocains est bâtarde et personne ne revendique sa paternité.
Elle est truffée de fausses notes, de faux mélanges de styles et nuit visiblement à la santé.
Les dernières « festivités » du premier Mai, fête partisane dénaturée depuis longtemps, ont démontré clairement que certains trapézistes du cirque politique chérifien, ont bel et bien besoin d'un recyclage mélodique dans le conservatoire de la nouvelle ère.
La « nouvelle ère » de M6, et non celle de l'opérateur telecom qui nous étouffe depuis longtemps, juste pour précision.
Un Mahjoub Ben Sadik,cadavérique, se livrant au sadique exercice de baise-main, a démontré qu'il est temps qu'il se mette volontairement dans le frigidaire, avant que celà ne devient tard.
Un Noubir Amaoui, toujours avec sa Nike version locale, un quart de siècle aprés sa scission de l'UMT, déclarant qu'on a besoin d'un seul et unique syndicat,a prouvé que, parfois, on peut dire du n'importe quoi lorsqu'on n'a rien à dire, encore plus quand on est en perte de vitesse.
Ou encore Un Abass Fassi, oui c'est toujours lui, annonçant sans vergogne qu'il y a « complot gouvernemental » contre le travail syndical, comme si lui n'est pas l'un des poulains de Jettou.Apparemment, la sieste prolongée a fini par détruire les neurones du chômeur le plus médiastisé du royaume.
Ces trapézistes, non seulement, ils émettent une musique de piètre qualité, mais aussi ils se livrent à une masturbation en public, en flagrant délit d'atteinte à la pudeur.
Nos politiciens nationaux auront , peut être ,intérêt à s'inspirer de l'ambassade d'Allemagne au Maroc, qui en mobilisant cinq acteurs sur échasses a pu enchanter des milliers de personnes dans les esplanades municipales de Tanger et d'autres villes du royaume.
Peut-être, avec des échasses, nos politiciens retrouveront leur équilibre perdu.

NB: Article initialement écrit pour le compte d'un journal local et non publié par une démarche de censure interne.

 

Posté par boumaalif à 13:18 - Opinions - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Abus de pouvoir,manque au devoir, abus de confiance, harcèlement, faux et usage de faux.

    A

    Monsieur le Secrétaire Général de la Confédération Démocratique du Travail

    Objet : Abus de pouvoir,manque au devoir, abus de confiance, harcèlement, faux et usage de faux.


    Monsieur,

    Personne ne niera votre acharnement et vos combats menés depuis fort longtemps pour que l'exploité retrouve ses droits et pour que la justice et la solidarité soient incarnées.

    Si vous persistiez le syndicaliste qui n'a d'autre raison de vivre que celle de défendre la masse laborieuse, quand à celle d'exister de votre représentant au sein de notre établissement, demeurera bel et bien d'entraver son épanouissement.

    C'est vrai qu'on ne peut être à la fois au four et au moulin. Toutefois vous n'êtes pas sans l'ignorer, celui censé appliquer les principes de votre confédération pour lesquelles vous avez tant sacrifié, les discrédite en abusant de votre confiance pour semer l'injustice et le désarroi.

    En effet, non seulement votre représentant continue d'ignorer sa responsabilité en tant que partenaire social, mais pire encore, il s'est convertie en un prédateur qui n'a d'autres préoccupations que celles d'incriminer injustement le personnel, de le harceler, de l'agresser et de compromettre son avenir professionnel.

    Sans aucun doute, vous n'apprécierez pas qu'un salarié soit accusé injustement par l'un de vos représentants !!!

    Et pourtant, bien qu'en aucune circonstance l'agression n'avait eu lieu, votre prétendu syndicaliste, aveuglé par l'ignorance, accuse à tort un salarié de l'avoir agressé physiquement. Et malgré que les témoins oculaires incités au faux témoignage et cités dans sa plainte aient niés les faits, il s'obstine dans l'erreur en authentifiant ses mensonges par un certificat médical transcrivant des lésions dues aux coups et blessures imaginaires intervenus lors des faits et faisant état d'un ITT de 21 jours .

    Qu'en est il du code de la déontologie médicale ???

    Votre défenseur de la masse laborieuse demande à ce qu'on licencie injustement un simple fonctionnaire, faute de quoi, prétendant votre soutien et celui des hautes autorités, il sèmera la zizanie, déclenchera une grève générale et mettra fin aux fonctions du Directeur Général nommé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l'assiste ???

    Votre supposé représentant ne dispose même pas d'un seul adhérent, ne s'acquitte pas des cotisations annuelles, ne participe pas aux différentes manifestations de la CDT y compris la gréve,et exploite l'entête de la centrale syndicale à des fins purement personnelles .

    Qu'en est il des principes syndicaux ???

    Il exerce au vu et au su de tout le monde la fonction d'agent immobilier, utilise le matériel (le nom du domaine de l'institution, le téléphone, le fax, la photocopieuse, consommables…) de l'administration à des fins personnelles, totalement commerciales et fort probablement douteuses, du fait que le nom figurant sur ses documents n'est autre que celui d'un agent immobilier qui avait des démêlés sérieuses avec la justice ( falsification des sceaux de l'Etat, faux et usage de faux et destruction préméditée de biens immobiliers appartenant à autrui...) !!!

    Posté par jidak, 17 décembre 2008 à 00:13
  • C'est Francis Ford Coppola

    Ayoub... michael

    Posté par ayoub, 09 mai 2006 à 13:26
  • Si la majeure partie de nos politiciens est dépourvue de tout sens du rythme -là aussi au sens propre comme au figuré- il n'en demeure pas moins que certains (ou une plutôt?) d'entre eux ont su développer le talent de l'3aïta, qui est un exercice de style des plus ardus. A ce niveau là, ce ne sont plus des trapézistes, mais carrèment des clowns! Mais attention, gare aux moqueurs, ça pourrait leur couter la peau des fesses en dommages et intérêts!

    Posté par laaroubi, 12 mai 2006 à 14:22
  • moi je trouve au contraire qu'ils ont globalement bien le sens du rythme:
    en france ils tiennent parfaitement bien le métronome avec une noir de 7ans !
    et à ce moment la, une dynamique incroyable les fait se réveiller...

    Posté par compositeur, 22 mai 2006 à 00:07

Poster un commentaire